Le Marais habité de Saint-Antoine-de-Tilly

À l'ouest de Québec, le marais de Saint-Antoine-de-Tilly est le premier marais d'importance sur la rive du fleuve Saint-Laurent. On y retrouve plusieurs plantes considérées comme rares et vulnérables. La végétation, soumise aux jeux des marées, procure de multiples abris à la faune. Ça fourmille de partout, la nourriture est abondante. Ici, les poissons viennent se nourrir et se reproduire à marée haute.

La sauvagine s'y attarde en grand nombre au printemps et à l'automne. De nombreuses espèces d'oiseaux comme le canard noir y trouvent un habitat propice pour nicher et élever des couvées. En vous attardant un peu, vous aurez peut-être la chance de voir un renard roux à la recherche d'une proie telle une grenouille ou d'observer un cerf de Virginie venir s'abreuver.

En fait, ce marais est habité. Il est habité par une flore et une faune riches et diversifiées. Il est aussi fréquenté par les riverains et les visiteurs. Prenez le temps de sentir, d'écouter et d'observer cet éco-système complexe et grouillant de vie. Apprenez à le connaître. Il vous parlera des liens qui unissent la terre, un grand fleuve du monde, le Saint-Laurent et vous.

La qualité et l’importance de ce marais lui ont valu d’être classé site prioritaire à protéger par l’Union québécoise pour la conservation de la nature (UQCN) en 1988. Une étude de caractérisation biophysique a permis d’y répertorier plusieurs espèces d’oiseaux (ex. : canard noir, colvert, grand héron, pygargue à tête blanche, oie des neiges) de plantes (ex. : scirpe américain, sagittaire, zizanie) et de poissons (ex. : carpe allemande, doré jaune, esturgeon noir).